Votre navigateur ne supporte pas JavaScript et vous n'avez pas accès à toutes les fonctionnalités du site.
Veuillez vérifier que JavaScript est bien activé sur votre navigateur.

GUERANDE BASKET

Qu'est ce que le Mini Basket?

Le MiniBasket est un jeu fait pour les enfants, qu’on ne doit pas considérer comme des réductions d’adultes mais avec leur propre spécificité, et il doit rester leur jeu qui se veut compétition et éducation.
Le minibasket est répartis en 3 catégories :
- Les U7 ( Baby-Basketteurs ) : 6 ans et 5 ans
- Les U9 ( Mini-Poussin(e)s ): 7 et 8 ans
- Les U11 ( Poussin(e)s ): 9 et 10 ans
 

 

Véritable mode de vie, le MiniBasket est affaire de passion comme le démontre à chaque mot, René Lavergne l’un de ses fondateurs et défenseur acharné des principes de cette activité. Destiné à initier les jeunes à la vie sportive en général et, plus particulièrement au basket, le MiniBasket se comprend dans un esprit total de loyauté et de camaraderie.
 
Pour René Lavergne, ancien professeur d’EPS et éducateur acharné, le plus important est de se réaliser dans la vie, ce qui implique aussi le respect de l’autre et la prise de responsabilité. Une philosophie qu’on retrouve dans le MiniBasket, qui est aujourd’hui l’un des axes de travail important de la Fédération Française, notre sport se prêtant parfaitement à cette recherche.
 
le MiniBasket essaie de l’atteindre en cherchant à éveiller et à mettre en lumière les forces créatives de l’enfant, trop souvent insoupçonnées ou négligées, en développant l’aptitude à la compétition par une formation basée sur la psychomotricité, en maintenant cette compétition dans le cadre éducatif et en maîtrisant l’agressivité qui est trop souvent la règle, en travaillant la technique dans le cadre du jeu et en apprenant à vivre en équipe, en société.

 

En MiniBasket, nous ne rejetons pas la compétition. En effet, elle est une motivation importante permettant à l’enfant d’acquérir des qualités qui lui serviront dans la vie et, également, une source inépuisable d’enseignements pour une meilleure connaissance de l’enfant. Par contre, nous rejetons tout ce qui est opposition brutale, exaltation de la victoire à tout prix et recherche du vedettariat.
Nous voulons faire de la compétition un moyen d’éducation en l’adaptant à l’enfant en en faisant son jeu et non celui des adultes, un moyen d’éducation et non un but en soi. C’est ainsi que nous ne voulons pas que des jeunes soient rejetés parce qu’ils ne sont pas assez bons, assez compétitif, le club devant donner à chaque enfant, quelles que soient ses capacités, la possibilité de se réaliser soit en tant que joueurs, soit en tant que jeunes cadres.